(c) Sophie Calle
(c) Sophie Calle
SOPHIE CALLE AU FESTIVAL D’AVIGNON
Eglise des Célestins, Avignon, Du 8 au 28 juillet 2012

Après la Friche du Palais de Tokyo en 2010, Sophie Calle est invitée par le Festival d’Avignon à investir l’Église des Célestins avec Rachel, Monique, une exposition consacrée à la figure de sa mère.
« Elle s’est appelée successivement Rachel, Monique, Szyndler, Calle, Pagliero, Gonthier, Sindler. Ma mère aimait qu’on parle d’elle. Sa vie n’apparaît pas dans mon travail. Ça l’agaçait. Quand j’ai posé ma caméra au pied du lit dans lequel elle agonisait, parce que je craignais qu’elle n’expire en mon absence, alors que je voulais être là, entendre son dernier mot, elle s’est exclamée : « Enfin ».